AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


juste une culotte // abigail
avatar
INFORMATIONS

ft. : uchiha sasuke
Métier : costumier
Messages : 67
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Argent
juste une culotte
La vie était surprenante, parfois, tu te questionnais sur les choses sans trouver de réponse car la logique t’échappe, pas toujours, mais ce dont tu étais sûr, c’était qu’il y avait des surprises vraiment étranges. Depuis quelques temps, ta vie n’était pas tout aussi calme, tu n’étais plus un simple étudiant, non, tu avais téléchargé une application aux propriétés particulières, et tu t’étais retrouvé dans un tout autre monde. Un monde de luxe, d’avarice, un monde que tu avais quitté pour être libre, mais dont tu étais (tu le savais) à nouveau prisonnier.

Au fond, tu ne voulais qu’un peu plus de confort et maintenant tu étais costumier d’un cabaret, dans un jeu, sans moyen de sortie. Dans une cage d’or et de diamants, qui faisaient de vous tous ses jouets.

Pitoyable, en soit, mais tu n’étais pas dérangé par l’idée de découvrir un monde nouveau, c’était enrichissant même si tu n’avais plus aucun contact extérieur, ta famille, tes amis, tu n’avais plus aucune nouvelle et ils ne pouvaient en avoir, c’était ainsi.

Tu n’es le seul coupable de ta situation.
Car tu étais seul à vouloir télécharger Goldanation, dans cette chambre.
En boxer banane.

Et maintenant tu te retrouvais avec une commande de lingerie, oui, de lingerie. Non pas que tu avais refusé, tu ne pouvais pas refuser du travail. Mais le moment où tu t’étais retrouvé avec une culotte dans les mains, une culotte en dentelle, tu avais légèrement regretté ton travail.

Dieu, pourquoi acceptais-tu de faire des sous-vêtements.
Avec des culottes « sexy » pour femme.
Pour une femme de quarante ans environ.

Ah, Takeshi, on peut dire que tu étais tombé bien bas alors que tu avais une culotte dans les mains en train de la fixer comme si c’était l’objet du démon (que tu as créé, toi-même).


avatar
INFORMATIONS

ft. : yennefer // the witcher
Messages : 9
Date d'inscription : 21/07/2018
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze


we love pantiesft. takeshi saitoIl y a des moments dans la vie que l’on pourrait qualifier de particuliers ou de cocasses. Des moments où une femme se trouve en manque de lingerie, ce qui arrive assez souvent pour quelqu’un comme Abigail qui change de vêtements plusieurs fois par jour, en fonction de ses clients. Or, Abigail ne peut se permettre de porter deux fois les mêmes tenues devant quelqu’un, c’est contre l’une de ses premières règles : être toujours surprenante. Alors quand la femme manque de vêtements, elle contacte des couturiers, des tailleurs, des personnes en qui elle a confiance et qui ont du talent, selon elle.  

Mais pour une fois, Abi avait choisi l’inconnu, un jeune costumier de cabaret qu’elle ne connaissait pas, si ce n’est par son nom. Elle t’avait contacté il y a quelques jours, pour une commande très particulière, de la lingerie en dentelles. Les pièces devaient être raffinées, sexy, sans tomber dans l’extrême. Il s’agissait de mettre en valeur les formes naturelles de ta cliente, en prenant en compte son âge ainsi que sa profession. Ce n’était pas une commande comme les autres dans l’esprit de la jeune femme, il s’agissait de connaître ton niveau, de te mettre à l’épreuve. Et quoi de mieux pour évaluer un costumier qu’une commande de lingerie, des pièces particulièrement complexes à réaliser.

Elle arrive devant la porte du cabaret. Un lieu relativement bien connu puisqu’elle a été chanteuse à l’occasion de quelques spectacles par le passé.

Toc. Toc.

Deux coups sur une porte arrière. Elle attend patiemment, regardant encore et toujours son reflet dans un miroir de poche en argent. Ses longs cheveux noirs d’ébène tombent en cascades bouclées sur ses épaules. Le rouge à lèvre carmin met en valeur son visage et fait ressortir le blanc nacré de sa peau. Elle est parfaite. Tout simplement.

Clic. Clac.

On tourne une clef. La porte va s’ouvrir. La révélation est proche.

_________________

Page 1 sur 1


Sauter vers: