AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Hacking to the gate // Chester
avatar
INFORMATIONS

ft. : Sakura Haruno / Naruto
Métier : Makeup artist // hackeuse
Messages : 38
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
Hacking to the gate
Dans quel merdier tu t’étais retrouvé ? C’était la question que tu te posais depuis ton arrivée à Goldanation. Trop beau, trop lumineux et un arrière-goût d’échec cuisant. Ta mission, celle que l’on t’avait confié, c’était de pirater les serveurs et qui-sait de mettre à la main sur la raison des disparitions. Sauf que nous y voilà, ton nom désormais devait être aussi affiché dans la liste de victimes de l’application. Enfin, si tu en avais un.



Les parrains, ces histoires à la con polluent encore ton esprit. Tu connais ce monde que trop bien et pourtant, te voilà au milieu de gamins qui veulent jouer à la mafia dans ce monde parfait. La vraie vie, ça ne se passe pas comme ça. Au fond d’toi, ça t’irrites. Ta vie n’est pas rose, elle est loin de l’être, mais au moins elle n’était pas faite de faux-semblants.



Au final t’as décidé de fuir tes colocataires pour la journée. Un ordinateur ((ton saint-graal, ne nous mentons pas)) sous le bras, tu décides de découvrir les autres districts en quête d’un endroit tranquille pour en apprendre plus sur cet univers. Si tu n’avais pas réussi à pénétrer dans les serveurs de l’extérieur, peut-être que de l’intérieur tu arriverais à quelque chose.



Au final, tu décides de te poser dans un café en terrasse. Quitte à vivre ici un certain moment, autant y prendre ses marques. Tu t’installes à une table avec ton ordinateur après avoir commandé un café au nom imprononçable digne d’un Starbuck américain. Tu te lances alors dans une péripétie de lignes de code. Sauf, que ça te prend très vite la tête, que tu sois à l’extérieur ou à l’intérieur ; t’as l’impression que ça revient au même et que ça ne mène à rien. Le proxy change encore et tu n’arrives pas à le fixer pour infiltrer le réseau.



«  PUTAIN. CA M’SAOUL. »



T’as jamais su être discrète.

Hrps : flemme de relire sorry c'est nul bye mais jtm

code by kohe


avatar
INFORMATIONS

ft. : Connor // DBH
Métier : Videur
Messages : 42
Date d'inscription : 21/07/2018
Age : 25
Localisation : Quelque part en train d'glander

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
I never want to be right about my hacks, but people always find a way to disappoint
MUSIC • Though she's a psychologist she's really bad at reading people but I'm good at reading people. My secret? I look for the worst in them // Mr. Robot

Son pc est désormais éteint, la surveillance est terminée. Chester, il a déjà tout essayé, mais il est certain que Goldanation est blindé niveau sécurité. Malgré toute la bonne volonté dont il a fait preuve, l'homme n'a pas eu d'autres choix que d'abandonné ; alors pour éviter de se prendre la tête encore des heures sur le sujet, il se décide enfin à quitter sa chambre, attrapant sa veste crise, resserrant son noeud de cravate avant de quitter la résidence. Il avait besoin d'une boisson, n'importe laquelle ; quelque chose de frais de préférence ; qui lui gèlerais le cerveau et qui, par conséquent, le remettrait en place. Son index n'appui pas ni une, ni deux, mais trois fois sur le bouton de l'ascenseur et c'est en attendant qu'il daigne arrivé à son étage, qu'il se remet à jouer frénétiquement avec sa pièce ((on dit que le hasard fait bien les choses.)) Soupirant en attendant l'objet de ses convoitises, Chester se met à réfléchir à sa vie ici, à celle qu'il a oublié en posant les pieds dans cette étrange "monde". D'après ses recherches, cela serait du à une application téléphonique ; mais Chester ne se rappelle de rien en ce qui la concerne ; ça ne lui dit absolument rien. Haussement d'épaule, le tintement indiquant que l'ascenseur est désormais arrivé le fait aussitôt arrêter de jouer avec sa pièce ; la mélodie démarre dès qu'il fout un pied dans la cage, et le voilà reparti pour un autre étage ; une autre ambiance.

Le bloc Alpha, un endroit qu'il fréquente rarement ; n'ayant pas encore eu beaucoup d'occasions d'arpenter les lieux ; il se perd facilement ; les yeux perdus de gauche à droite, pivotant rapidement, cherchant un endroit pour décompresser… Mais les bains de foules ne sont clairement pas sa tasse de thé. Des gens, partout, à lui en foutre la nausée. Accélérant le pas, ses doigts effleurant son tatouage animé, Chester guette les enseignes, il cherche frénétiquement un lieu qui pourrait l'extirper de ce malaise qui le rattrape bien trop rapidement. Bingo. Le voilà qui se met à courir, à écarter les gens de ses bras, jouant parfois des coudes ; il déteste les moutons qui s'entassent à un endroit ; ça a le don de lui foutre le cafard. « Laissez moi passer s'il vous plaît... » Et il se fraye un chemin, jusqu'au fameuses terrasses de la liberté ; endroit qu'il n'avait pas encore eu le luxe d'arpenter ; c'était l'occasion rêvée. Se dirigeant avec nonchalance vers une sorte de café, il demande une boisson énergisante, mais obligatoirement givrée ((le client chiant par excellence.)) On lui sert une boisson bleue des plus étranges, mais cela ne saurait vraiment le surprendre ((il n'y a plus rien qui puisse le sur...)) Oh, une fille, à la tignasse rose ; qui lui dit quelque chose. Dans son dos, il s'approche, guette ses faits et gestes ; et la voilà qui exprime son mécontentement en rageant comme une hystérique... Passer son chemin lui semble plus judicieux ; mais l'écran de l'ordinateur de la jeune femme attire son attention.

Du code, des lignes et des lignes de codes ; semblables aux siennes. Hacking basique, mais qui ne marchera pas ; pourquoi ? Une erreur, elle lui a sauté aux yeux. C'est en s'allumant une cigarette et en prenant place sur une chaise non loin, qu'il lâche sur un ton des plus neutre. « Ligne 15. L'erreur se trouve là. » Chester, il n'est pas très doué pour parler et il l'est encore moins quand il s'agit d'épiloguer. Alors, dans son silence, il prend une gorgée de sa boisson, prend une bouffée de nicotine, en attendant une exclamation positive. C'est dans un murmure qu'il rajoute pour lui-même... « Et de rien bien sûr... » Encore une fois, il s'était mêlée d'un truc qui ne le regardait absolument pas et il était sûr d'une chose Chester ; que cela allait avoir son lot de conséquences.




ft. lorem • color 15b3e7/b> • hrp wsh j'me relis jamais so tkt ptdr jtm d'amour tmtc 8D

_________________
avatar
INFORMATIONS

ft. : Sakura Haruno / Naruto
Métier : Makeup artist // hackeuse
Messages : 38
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
Hacking to the gate
Ces lignes de codes aussi étranges que cela puisse paraitre, c’était la chose qui t’étais la plus familière ici. Ce n’était pas le café, ni les gens, mais le simple fait de te retrouver sur cet ordinateur à taper frénétiquement ce que peu de personne seraient capable de décrypter. Sauf qu’en code, lorsqu’on est seul on apprend que parler à haute voix est le meilleur moyen de déceler son erreur. Sauf que toi, tu n’es pas habitué à avoir un public. Qu’il soit réel ou…virtuel. 



Ceci dit, s’il y a bien une chose à laquelle tu ne t’attendais pas, c’est que ton exclamation attire l’attention. De un, ça sentait la clope. Que dieu ((même si tu n’étais pas si croyante que ça)) éradique cette connerie de la planète ; ça pue la mort et ça intoxique l’air. De deux, qui ose de dire quoi faire.


Ligne 15. L'erreur se trouve là.
T’as pas l’habitude qu’on te dise quoi faire, surtout en matière de cyberhacking. Tu grognes « Qu’est-ce que t’a- » Tu ne finis pas ta phrase que ladite erreur te saute aux yeux. Le programme était sensible à la casse et en voulant aller trop vite, tu avais une erreur stupide. Tes doigts s’arrêtent pour se retourner vers ton interlocuteur.



Nicotine, café, brun et tatoué.

Il a moitié bon, moitié faux.



Et de rien bien sûr...
Il te fait passer pour une malpolie, ce que tu es, évidemment. T’as aucun sens du tact ou de la parcimonie, t’as été élevé comme la pire gamine possible. En réalité, tu n’as pas été élevé tout court.



« Toi, là. » Comme si vous aviez élevé les cochons ensemble. Enfin, pas sûr qu’il y en ait, dans ce monde ci. Tu te redresses et sans détour tu attrapes l’inconnu par les épaules pour le faire s’assoir à ta place. « Fais pas genre t’y comprends rien chaton, tu vois une autre erreur qui m’empêche de passer le proxy ? »



T’es pourtant sûre qu’il n’y a rien de plus, mais depuis que tu es ici tu as l’impression de disjoncté. Tu tires une chaises voisine pour prendre place.



« Ah et euh. Merci ? J’crois.  »



Communiquer, c’est si compliqué.


code by kohe


avatar
INFORMATIONS

ft. : Connor // DBH
Métier : Videur
Messages : 42
Date d'inscription : 21/07/2018
Age : 25
Localisation : Quelque part en train d'glander

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
I never want to be right about my hacks, but people always find a way to disappoint
MUSIC • Though she's a psychologist she's really bad at reading people but I'm good at reading people. My secret? I look for the worst in them // Mr. Robot

Calme, posé, détendu, il oublie l'espace d'un instant ses soucis. Il reste là, assis, à écouter les bruits environnant ; faisant tourner sa boisson énergisante bleuté, la buvant lentement, tentant de l'apprécier pleinement. Mais voilà, Chester, en se mêlant de ce qui ne le regarde pas, il fini toujours pas récolter ce qu'il ne souhaite pas ; son surnom devrait être "Karma." Haussant les épaules à l'entente de mademoiselle cochon grognon, le fait qu'elle s'arrête en plein milieu prouve facilement qu'il avait eu raison. Sourire de satisfaction, le coin de ses lèvres est étiré, hochement de tête positif en signe de vainqueur, Chester reprend le train de sa vie, apporte la boisson à ses lippes alors que l'intonation de la jeune femme que tu es brise de nouveau le silence ((si tant est que l'endroit n'est pas des plus bruyant…))

Tes mains viennent se poser sur ses épaules et sans pouvoir se contrôler, l'homme amorce un mouvement de recul ; le contact physique, ce n'est pas sa tasse de thé, comme les bains de foules, ça a tendance à l'angoissé. Son regard vient aussitôt à la rencontre du tien, juste pour comprendre ce que tu lui veux cette fois ; mais tu ne lui laisses même pas la chance de t'extirper de ton étreinte, tu le forces à prendre place devant ton pc et tu en viens même à lui demander d'corriger les erreurs de ton code pour le moins "compliqué pour rien." Chester ne peut s'empêcher d'arquer un sourcil de surprise avant de se tourner vers l'écran, puis de revenir à toi ; l'air presque désolé ((presque…)) « Loin de moi l'idée de vouloir paraître grossier, mais votre code comporte plusieurs erreurs, ici... Et là aussi. Et vous avez ajouter cette ligne pour rien, elle entre en contradiction avec celle-là. Le mieux serait de tenter de contourner le par-feu ou de configurer ... Mais attendez... » Et le voilà qui bloque, avant de comprendre de quoi ce code est question. La fatigue lui avait fait oublié le plus important ; c'était pratiquement le même type de code qu'il avait retranscrit pour hacker les serveurs de Goldanation...

« Veuillez m'excuser, oubliez ce que je viens de dire. Cette technique ne marchera pas. J'ai déjà essayé de pirater les serveurs de Goldanation, sans résultat. Et nous avons apparemment... La même technique. » Et cela lui rappelle étrangement cette personne, avec qui il avait eu cet "accrochage virtuel." Une coïncidence ? Rien n'est moins sûr. « Je crains du coup de ne pas pouvoir vous être utile. » Et aussitôt, il se relève, son mégot déjà terminé dont il n'aura pas eu le temps de savourer, sa boisson bien moins fraiche qu'au début. « Je pense que pour arriver à vos fins, il faudrait aller directement à la "source". » Sourire en coin, Chester reprend place, mais cette fois-ci sur le siège d'en face, accoudé à la table, menton posée dans la paume de sa main. « Dans quel but faite vous cela ? Si ce n'est pas indiscret ? »

Surprenant
Il en vient à faire la causette
La journée s'annonce pour une fois
P a r f a i t e



ft. lorem • color 15b3e7/b> • hrp love love 8D

_________________
avatar
INFORMATIONS

ft. : Sakura Haruno / Naruto
Métier : Makeup artist // hackeuse
Messages : 38
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
Hacking to the gate
Parfois tu réagis à l’excessif. Tu n’es pas réellement sûre de la bonne attitude à adopter face à autrui. Tu n’aimes pas le contact quand il n’est pas engagé par ta personne, mais lorsque c’est toi qui te lance, tu n’as aucun souci à déranger l’autre. Le plus souvent, les choses allaient plutôt dans le sens. Ça te change, c’est nouveau pour toi ce concept d’échanger des vives paroles.



Alors dans ton engouement, tu l’as embarqué et planté face à ton écran. Quelque part, ça aussi c’est nouveau : rencontrer quelqu’un qui comprenne ce second langage. Tu le fixes tandis que son regard jongle entre le moniteur de l’ordinateur et ta personne. Tu sais qu’on a tous une façon bien spécifique de programmer, de hacker et qu’un nouvel œil pouvait peut-être te mener à quelque chose.



 Loin de moi l'idée de vouloir paraître grossier, mais votre code comporte plusieurs erreurs, ici...
Tu réalises qu’il est du genre plutôt calme et suit ses mouvement pour relever tes supposées erreurs. Tu avais essayé bien des choses, mais aucune n’avait abouti. Te serais-tu trompée ? Tu penches ton visage de nouveau près de l’écran. Non, tu avais fait semblant de paramétrer de telle sorte à créer un bug dans leur système de pare-feu. Ca aussi, ça avait échoué. 



Le mieux serait de tenter de contourner le par-feu ou de configurer ... Mais attendez...
Tu allais entrouvrir les lèvres, tu n’étais pas sûre de cette idée. Goldanation avait étendu son pare-feu sur toutes les entrées possible au serveur.



« Veuillez m'excuser, oubliez ce que je viens de dire. Cette technique ne marchera pas. J'ai déjà essayé de pirater les serveurs de Goldanation, sans résultat.

Alors, comme ça lui aussi il l’avait tenté…


Et nous avons apparemment... La même technique.


Tu fonces les sourcils. La probabilité d’avoir une technique similaire de cyberhacking était improbable, du moins presque. «  C’est étonnant, ça.  »



 Je crains du coup de ne pas pouvoir vous être utile.
Il se relève et à ta plus grande surprise, il ne fuit pas, non. Loin de là, il s’assied sur le siège d’en face. Tu refermes ton pc et saisie ta tasse ((désormais froide)).



Je pense que pour arriver à vos fins, il faudrait aller directement à la "source".
Tu as grimace, malheureusement tu avais essayé bien des choses, mais rien n’avait été concluant sur ce point-là. Impossible de trouver la source.

« Malheureusement, l’IP n’est pas fixe, elle ne fait que tourner et elles donnent toutes sur des adresse fantôme. C’est pour ça que j’essayer de fixer le truc, histoire de trouver le routeur et qui-sait, peut-être les serveurs physiques. »



Tu passes une main dans tes cheveux, tu sens ton cerveau en surchauffe. Fallait que tu décroches.

Dans quel but faite vous cela ? Si ce n'est pas indiscret ?
Au final, c’est un sourire que ça te décroche ((et un peu tes pensées)). C’est le genre de chose dont tu ne parles pas vraiment, jamais à vrai dire. T’as grandi dans un monde un peu particulier où tu n’as jamais eu le droit de parler en de «ce que tu faisais » à tes risques et périls, mais ici, tu n’avais plus rien à craindre non ? Il n’y a plus personne pour te surveiller. Tu te mets un peu plus à l’aise et fais mine de réfléchir.



«  Mhhh…Pour la famille ? Enfin, ce qui est supposé en être ou bien… Pour le travail…Et aussi une part de « pour moi », parce que c’était un nouveau…Challenge ? Ce n’est pas une question à laquelle il mest facile de répondre. Et vous ?  »



Tu prends une nouvelle gorgée de ce café qui te semblait bien trop amer pour être irréel. Goldanation était un véritable mystère.



«  Pourquoi Goldanation et pourquoi le hacking ?  »



Tu es curieuse de savoir comment les autres peuvent en arriver là. Au même point que toi.



code by kohe


avatar
INFORMATIONS

ft. : Connor // DBH
Métier : Videur
Messages : 42
Date d'inscription : 21/07/2018
Age : 25
Localisation : Quelque part en train d'glander

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
I never want to be right about my hacks, but people always find a way to disappoint
MUSIC • Though she's a psychologist she's really bad at reading people but I'm good at reading people. My secret? I look for the worst in them // Mr. Robot

Cette situation est pour le moins, bien étrange ; l'homme au tatouage animé en a bien conscience ; la main serrée sur sa boisson, il reste tari dans son mutisme, attendant un signe de ta part ; mais tout ce que tu fais, c'est refermé l'écran de ton pc ; preuve que l'énigme qui rôde autour des serveurs de Goldanation ne serait pas résolue aujourd'hui. Remuant le liquide bleu de sa boisson énergisante ; c'est une nouvelle cigarette qui vient prendre place entre ses lèvres décharnées à cause du stress ; l'allumant rapidement en faisant attention à ce que la fumée ne t'atteigne pas. Les réponses s'enchaînent alors que son regard qui est posé sur toi ne te quitte pas. Chester écoute, attentivement, avec intérêt ; sourcil arqué, les raisons sont très bonnes, mais il lui manque néanmoins quelque chose ; il n'est pas des plus satisfait ((mais tu as au moins eu le don d'attiser sa curiosité ; celle qui est chez lui, si mal placée.)) L'ip n'est pas fixe, oui, il le sait, c'est bien pour ça que c'est si difficile d'atteindre le coeur ; il n'y a pas qu'un proxy, un VPN a très certainement été placé lui aussi pour encore plus les perdre ; la source n'est pas atteignable, pas par leur moyen en tout cas. Mais il est persuadé Chester, que tout ce qui fait fonctionner Goldanation se trouve quelque part, caché dans des lieux qu'il ne soupçonne même pas. Main posée sous son menton, l'homme réfléchit, une bouffée de nicotine et le revoilà dans les méandres de son imaginaire, à tenter de comprendre ce qui pouvait bien faire tourner les machines d'un tel endroit. Mais Chester a beau chercher, il ne sait pas... Pourquoi Goldanation et pourquoi le Hacking ?

... Oups. La question retournée à l'envoyeur, il aurait du s'y attendre. Preuve était faite que l'homme parlait un peu trop pour son propre bien ; la clé du mystère, s'est de la fermer ; de ne pas semer l'idée de la curiosité dans le cerveau de quelqu'un. Profond soupir, l'homme prend une gorgée de sa boisson, croises les jambes et s'assoit un peu plus confortablement sur la chaise. Ses iris bleutés viennent se perdre sur l'horizon ; comment expliquer ses intentions ? « Je dirais que vos raisons sont semblables aux miennes, à peut-être un détail près. » Les doigts tapent dans un mouvement répété la table, Chester il pèse le pour et le contre, il ne sait pas si c'est une bonne idée de déblatérer de telles inepties ; mais pour une raison qui lui est étrangère, il n'éprouve pas de peur à se livrer à toi. « Je n'ai pas de souvenirs ; je ne sais pas pourquoi j'ai "télécharger" l'application Goldanation ; je n'ai appris que très récemment que c'était ainsi qu'on atterrissait ici... » Un arrêt, une nouvelle bouffée de sa cigarette, il se laisse un peu plus choir sur sa chaise, s'étirant légèrement en faisant attention à ne pas perdre sa droiture ; lessivé de parler autant. « Et c'est pareil pour le hacking, je ne savais pas que j'avais ses capacités ; cela m'est venu... Instinctivement il y a quelques jours. » Et le voilà qui part dans un rire. Il n'y a pas de quoi se fendre la poire, très clairement ; mais il ne peut pas s'en empêcher Chester, car ce qu'il va dire par la suite est tout aussi comique. « Mais bon, je ne dois pas être aussi bon que ça vu que je n'ai pas réussi à vous venir en aide. »

Tapotant sa cigarette au-dessus du cendrier pour en enlever la cendre, l'homme continue de sourire, scrutant les recoins et les environs ; analysant les passants ; contemplant leur sourire... Il n'y a pas de quoi être heureux ; ils ne sont plus que des prisonniers ici... « Tout ce que je souhaite, c'est partir d'ici... Je crois ? »

Confidence pour confidence, autant dire les choses
Tout ce qu'il veut Chester, c'est retourner d'où il vient
Pour se rappeler qui il est, pour ne plus être
Cet homme sans âme qui désespère.



ft. lorem • color 15b3e7 • hrp mon amour pour toi est infini 8D

_________________
Contenu sponsorisé
INFORMATIONS




Page 1 sur 1


Sauter vers: