AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Make me handsome, if you can // ft Lorem
avatar
INFORMATIONS

ft. : Trafalgar Law
Métier : Strip-teaser
Messages : 21
Date d'inscription : 23/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
ft. Lorem
Make me handsome, if you can

L'endroit est grand et tu ne cesse de t'y perdre. Tu as beau parcourir les lieux, tu te demande toujours si tu n'es pas dans un rêve. Ce n'est déjà pas un cauchemar : tout est trop beau et luxueux, pour que ce soit le cas, même si tu n'as jamais demandé autant de richesse.
Finalement, ce qui te convaincs que ce n'est pas un rêve, ce sont les cernes sous t’es yeux qui se creusent au fur et à mesure de tes nuits sans sommeil. Tu ne te sens pourtant pas fatigué, tu as trop de choses à découvrir dans ce monde qui n'est pas le tien.

Tu as trouvé un but à tes pas, aujourd'hui : le cabaret. Après un temps d'adaptation, tu t'es résolu à trouver un emploi, puisqu'il le faut vraiment. Tu aurais pu te faire embauché comme serveur, tel que tu y étais habitué dans « l'autre monde » ou même reprendre tes études de médecine, que tu avais rapidement abandonné pour subvenir aux besoins de ta famille, mais tu te sentais déjà lasse de tout cela. Alors tu as choisi ce qui t'as semblé le plus amusant, parce que quitte à débuter une nouvelle vie, autant en profiter.
Certes, quand tu t'es engagé comme strip-teaseur, tu t'es toi-même dis qu'il s’agissait là d'une grosse blague. Te voilà pourtant dans le lieu où tu t'exposeras d'ici peu et, étrangement, l'idée te plaît.

Tu as encore deux-trois choses à voir avant de pouvoir te donner officiellement en spectacle. Tu n'as guère pensé à tous ces détails avant de te lancer, mais il te faudra des tenues et du maquillage d'après ce que tu as compris. C'est d'ailleurs celle qui se chargera de te rendre présentable que tu dois rencontrer ce jour, afin qu'elle juge ce dont elle pourra faire de toi.
Tu n'y connais rien et tu ne comprends pas vraiment pourquoi tu passes par cette case ; tu n'es pas une fille après tout. Enfin, tu supposes qu'il serait bon de faire disparaître tes cernes si tu ne veux pas ressembler à un zombie dansant aux yeux de tes spectateurs.

Tu traverses les coulisses et espère avoir repéré la bonne pièce en y trouvant une femme à l'intérieur.

« Salut, je suis Lains. Et je suppose que tu es ma maquilleuse, vu… »

Tu marques une pause en faisant le tour de la pièce des yeux, repérant ce qui te semble servir à maquiller et d'autres choses dont tu n'as absolument aucune idée de leur utilités et que tu ne préfères pas savoir, en fait.

« …tout ces objets de torture. »
avatar
INFORMATIONS

ft. : Sakura Haruno / Naruto
Métier : Makeup artist // hackeuse
Messages : 38
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
make me handsome
Nouvelle ville, nouvelle vie. Tu pensais qu’on entendait ces idioties seulement dans les mauvaises séries télévisées. Tu t’en serais bien avisée. Ton ancienne vie, tu la regrettes presque. Ici, il n’y a que des idioties. Rien qui ne convient, rien qui te sied bien. Au final, t’as choisi un métier qui est loin de faire rêver ((quoique les enfants doivent, elles, trouver ça fabuleux)). Tu n’as aucune affinité avec l’art sous toutes les formes possibles et encore moins avec le merveilleux monde du make-up artist.



Tu n’as pas abandonné des desseins, tu n’as pas abandonné les tiens, mais si tu voulais sortir d’ici, visiblement tous les coups n’étaient pas permis. Tu n’avais plus qu’à te mettre dans le bain et jouer le jeu des gains.



Tu avais pu découvrir dans une premier temps tes colocataires, pour le peu originaux ((mais pas géniaux)). Maintenant, le tour était venu de faire amplement connaissance de tes nouveaux collègues. Tu appréhendes quelque part, tu n’as jamais travaillé en équipe ((tu flippes ? Pas tant que ça)). Tu ne sais juste ni comment communiquer ni commencer sympathiser avec le monde extérieur. 



T’arrives visiblement la première, ça facilitait tes affaires. Au moins, il n’y avait personne pour te déranger, pour découvrir ton nouvel attirail. Tu t’installes sur un siège de velours rouge face à une multitude de pinceaux, fards, poudres. Tu n’es pas habitué à tous ces trucs-là, t’es loin de ces filles qui ont passées des soirées à se maquiller. Tes seules notions sont les milliers de vidéos que tu avais pu voir où les rares fois où tu as dû sortir pour approcher ceux que tu définis comme cible ((de quoi, c’est la question)).



Tu fais quelques essais sur les poignets jusqu’à qu’une voix masculine vienne t’interrompre. Tu te retournes pour observer ton interlocuteur, un jeune homme à la peau mate et bien taillé.



Salut, je suis Lains. Et je suppose que tu es ma maquilleuse, vu… tous ces objets de torture.


Tu te lèves et emboite le pas pour lui faire face avant d’esquisser un large sourire.



« Et je suppose que c’est sur toi que je vais apprendre à m’en servir. »



Sous-entendu ; tu ne sais pas comment la moitié de ces trucs s’utilisent. Tu l’attrapes par le poignet avant de le trainer jusqu’au fauteuil sur lequel tu étais assisse précédemment.



« T’as une préférence sur ton sort, pelote de laine ?  »



Quel surnom de merde.



code by kohe


avatar
INFORMATIONS

ft. : Trafalgar Law
Métier : Strip-teaser
Messages : 21
Date d'inscription : 23/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
ft. Lorem
Make me handsome, if you can

Tu ne connais pas encore grand monde par ici et c'est un peu perturbant pour toi. Sociable et bavard quand tu es, tu t'es habitué à connaître nombre de personnes, au point de connaître les noms et habitudes de tous les clients plus ou moins réguliers du bar où tu travaillais. Dans cet endroit, les visages te sont encore inconnus et il t'es même arrivé d'entretenir une grande conversation avec ce qu'il s'est avéré être un hologramme. Tu as trouvé l’expérience assez amusante, en fait : tant qu'ils ont de la conversation, peu t'importe qu'ils ne soient pas réels.

Tout ceci pour dire qu'il était temps que tu te fasses des connaissances dans les environs. Tu avais déjà eu l'occasion de voir tes colocataires, ce qui faisais toujours deux personnes à ajouter à la liste de celles que tu croiserai régulièrement. Il te restais maintenant à rencontrer tes collègues et tu aurais fait les tour de ceux que tu verras le plus.

Quand tu entres dans la pièce destinée au maquillage, tu découvres cette fille aux cheveux roses bonbons qui semblait faire des tests avant que tu n'arrives. Tu te dis que ces produits se trouveront bientôt sur ta peau au lieu de la sienne et tu ne sais pas si tu t'en amuses ou si tu t'en inquiètes. Peut-être vas-tu faire une grosse réaction allergique, toi qui n'as jamais rien utilisé de tout cela.

La fille ouvre la bouche et tu choisis de t'inquiéter : elle n'a pas d'expérience, sérieusement ? Enfin, toi non plus. Tu supposes que vous êtes nombreux à avoir choisi un métier différent de celui que vous aviez auparavant. Tu es donc prêt à lui laisser le bénéfice du doute.
Elle t'entraîne jusqu'au fauteuil, sur lequel tu t'assois docilement et te demande à quel sauce tu souhaites être mangé, joignant le seul surnom idiot qu'elle a visiblement trouvé pour te désigner.

« Sérieusement ? J'avais droit à ce surnom à l'époque du collège, je m'attends à mieux de la part d'une adulte, réponds-tu avec un sourire sarcastique. »

Puisqu'elle souhaite commencer de cette façon, alors autant que tu en profites pour tester sa répartie.

« Tu ne t'es pas présenté. Alors puis-je avoir un nom ou dois-je t’appeler barbe-à-papa ? »

Tu t'affales un peu plus sur le fauteuil, remarquant qu'il se trouve être assez confortable. Au moins, tu ne seras pas mal installé pendant qu'elle fera ses expériences sur toi. Tu ne sais pas vraiment combien de temps il faut pour maquiller quelqu'un, mais tu supposes que ça peut être assez long.

« Concernant mon sort, j'imagine qu'il est entre tes mains. Tu te pense capable de gérer ? »

Tu cherches, il faut avouer. La question, c'est : que vas-tu trouver ? Ta réussite ou ta perte ?
Contenu sponsorisé
INFORMATIONS




Page 1 sur 1


Sauter vers: