AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


pensée éphémère, sans conviction - Lains
avatar
INFORMATIONS

ft. : Sabo - One Piece
Métier : Tatoueur
Messages : 31
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze


penséeBal éphémèreft— LAINS


Tu réfléchis doucement, Orion. Avec ton cocktail en main : tu penses à tout comme à rien du tout. Tu t'poses des questions sur le sens de ta vie, sur ce que tu fous ici. Enfin, tu sais pourquoi tu es à ce bar, à déguster tranquillement ton verre d'alcool sous une musique de jazz modérée ... Mais tu te demandes pourquoi ... Juste, pourquoi. Tu ne te sens vraiment pas comme à ton habitude. Bien sûr, les raisons sont parce que tu n'es plus dans ton monde réel : il faut juste t'habituer à cette nouvelle vie ici. Le mal du "pays" ? Sûrement. En fait ... T'es peut-être déçu de Goldanation. T'avais pas spécialement envie de jouer, mais juste gagner pour être un connard de riche. Parce que tu le sais parfaitement : on fait tout avec l'argent, on achète les âmes comme les corps. Et c'est ça qui  manquait dans ta vie précédente. Maintenant ? T'as besoin vivre dans un monde riche, mais avec un statut faible tout en gagnant des pièce de jeton, ça ne te réjouit pas plus que ça.

Tu bois une gorgée en l'honneur de ton pessimisme. T'étais même pas habillé d'une façon classe pour ce lieu original. Jean, derbies et tshirt sont au rendez-vous : tu cherches juste la simplicité ... Non en réalité : c'était juste ton grade de merde qui t'obligeait à porter ces fringues. Mais t'es pas trop difficile donc ça passe. Tu te balades dans la salle avant de t'installer sur un petit canapé ; seul.

Tu regardes autour de toi, te questionne, analyse : qui sont ces gens ? Sont-ils dans la même merde que toi, ou juste des illusions afin de te perdre dans le merveilleux monde d'un luxe incomparable. Tu bois encore une gorgée, alors que ton verre se révelait être vide comme ton âme et ta détermination.

T'étais pas bien, alors tu commandes un nouveau mojito.
code by nutty   ??? mots—  color #BBDEE5
avatar
INFORMATIONS

ft. : Trafalgar Law
Métier : Strip-teaser
Messages : 21
Date d'inscription : 23/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
ft. Orion
Pensée éphémère, sans conviction

Quand tu sors des coulisses en cet instant, tu te dis que tu es enfin prêt à débuter cette nouvelle vie. Ou plutôt, à débuter ce que tu perçois encore comme un jeu qui trouvera une fin. Tu ne peux te résoudre à penser que tu es réellement coincé ici, persuadé que bientôt les gérants de se lieux lanceront des confettis en criant : SURPRISE, C'ÉTAIT UNE BLAGUE.
Peut-être même que vous participez tous à une caméra caché, style nouvelle émission de télé-réalité. D’ailleurs, tu t'interroges sur la permission d'organiser tout ça. Après tout, de l'autre côté du monde, les forces de l'ordre s'accordent à dire qu'il s'agit de kidnapping. Ce qui est amusant, c'est que pour le moment tu as rencontré plus de personnes semblant satisfaites d'être ici, que de personnes se plaignant d'enlèvement.

Tu te déplace entre les tables, nouvellement vêtu et préparé pour ton show. Ta tenue est assez classique pour débuter, simple chemise avec cravate et pantalon. Cliché, mais ça fait toujours son effet et malgré tout, tu ne t'es jamais senti aussi chiquement habillé. Il faut dire que les costumes et autres habits « classes » ne faisaient pas parti de ton mode de vie. Tu aurais même pu t’insurger en te plaignant de paraître trop coincé dans ces vêtements, si ton rôle n'était pas de t'en débarrasser une fois sur scène.

Ton tour n'est pas encore venu, mais il ne tardera pas, alors tu erres dans la salle , envisageant les personnes qui s'y trouve pour te passer le temps. La plupart sont venus en groupe, sûrement passer un moment entre amis. C'est juste un petit endroit où les gens viennent passer du bon temps, bien que cela ne t'empêche pas de percevoir une personne qui ne semble pas s'amuser.
Jean et tee-shirt, voilà une tenue qui te parle et c'est sans hésitation que tu te dirige vers l'homme que la porte.

« Voilà un air bien renfrogné pour un endroit comme celui-ci, commences-tu en t'asseyant sur la chaise lui faisant face, un sourire sur ton visage. J'espère que tu paraîtra un peu plus emballé quand je serais sur scène.»

Te ferais-tu de la pub, Lains ? Ce n'est pas tellement ton genre, mais tu as simplement envie de faire la conversation.
avatar
INFORMATIONS

ft. : Sabo - One Piece
Métier : Tatoueur
Messages : 31
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
@Orion Webster a écrit:


pensée éphémère ft— LAINS


C'est vrai, ça. Tout le monde semble trouver la situation normale ici. Ils ne sont pas paniqués, mais plutôt heureux de vivre entouré d'une richesse qui vient d'un endroit totalement inconnu. Ils préfèrent penser au bonheur, à rigoler et à se dire de quelle manière ils peuvent être plus riche. Ils ont une raison de vivre : l'argent.


Voilà qu'un inconnu pénètre ton champ de vision. Sa tenue était à ton goût puisque tu apprécies la simplicité. Il a beau s'installer devant toi : tu n'as aucune idée de qui ça peut-être. Une connaissance oubliée ? Un ennemi oubliée ? Une âme que tu aurais connu dans un autre monde et où tu aurais essayé de piquer son maillot de bain pendant une poolparty ? Non. Tu ne connais pas cette personne qui prend ses aises avec toi. Mais bon, t'es seul ici, t'as pas encore trouvé ta soeur : tu ne vas pas dégager ce gars sous prétexte que tu tires la gueule ou que tu es au bout de ta vie. Et le gars est perspicace ; il a compris ton humeur. Mais toi, t'as pas tout compris de ce qu'il vient de dire.

- Emballé, sur scène ?

Tu ne comprends pas trop ce qu'il veut dire par là. Travaille-t-il dans le monde du spectacle ? Sûrement. Tu reçois enfin ton mojito et n'attends pas une seconde pour commencer à le déguster. L'alcool va vite te monter à la tête ... Mais qui s'en soucie maintenant ? Si ça se trouve, tu es au paradis : dans l'haut-delà.

- T'es ici depuis longtemps ? Ou t'es comme tous les gars paumés qui viennent de télécharger une application du futur ?

On ne sait jamais. Si ça se trouve : ce gars n'est qu'un hologramme pour titiller mon esprit.

- Si ça se trouve, c'est juste le paradis, ou l'enfer, ou un monde post-décès. T'en penses quoi ?

Tu hausses les épaules comme si ça t'importe, ça te rend indifférent. Tu grattes légèrement ta joue brûlée avant de lever tes yeux vers l'inconnu.

- T'es musicien ou chanteur, un truc comme ça ? Vu que tu parles de scène.

code by nutty   ??? mots—  color #BBDEE5
avatar
INFORMATIONS

ft. : Trafalgar Law
Métier : Strip-teaser
Messages : 21
Date d'inscription : 23/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
ft. Orion
Pensée éphémère, sans conviction

Quand tu abordes ce gars à l'une des tables du cabaret, tu le vois fouiller sa mémoire, certainement à la recherche de ton souvenir. Sauf que vous ne vous êtes jamais rencontré et tu t'en veux presque de lui faire faire cette gymnastique mentale alors qu'il ne semble pas avoir envie de réfléchir à cette heure-ci. Enfin, il semble avoir compris qu'il ne te connais pas, que tu es juste un type un peu sociable qui s'incruste dans la vie des autres. Il ne te vire pas pour autant, alors tu te dis que t'es tombé sur quelqu'un d'assez sympa ou juste trop poli.

La serveuse apporte un verre à ton voisin de table et tu en profites pour jeter un œil aux tables avoisinantes. L'ambiance semble vraiment à la détente et cela te change de l'image pimpante que tu avais des cabarets – bien que ce soit la première fois que tu te rends dans un de ces lieux.
Face à toi, l'homme doit être assez ouvert pour parler aux inconnus, lui aussi, puisqu'il engage la conversation avec ton naturel. Alors Lains, es-tu un gars paumé ayant téléchargé un truc qui te dépasse ? Indéniablement, oui et voyant l'air morose du blond, tu te dis qu'il doit en être un, lui aussi. Peut-être même qu'il essaie d'oublier qu'il est coincé ici.

« Je suis un de ces gars paumés, comme tu dis. Je suppose que toi aussi ? Bah, j'imagine qu'on aurait pu atterrir dans un endroit pire qu'ici. »

Tu t'affales un peu plus dans ton siège, songeant que oui, tu aurais pu trouver bien pire qu'un endroit où tu te retrouve loger sans avoir à bouger le petit doigt et où tout semble luxueux et sympa à vivre. Tu as beau n'avoir jamais trouvé d'attrait particulier à la richesse, tu dois admettre que ça a du bon, en comparaison avec la vie que tu menais.

Le jeune homme continue la conversation et tu dois dire qu'il te plaît de plus en plus. Sérieusement, c'est parfois difficile de trouver quelqu'un avec une conversation intéressante.

« Et bien, je pensais plutôt à une sorte d'émission de télé avec caméra cachée, mais tu soulève une théorie intéressante. Je dirais qu'on pourrait être dans un purgatoire, testant l'avidité et la résistance à la luxure des personnes qui s'y trouvent. Donc, en l’occurrence, nous... »

Tu prends plaisir à te perdre un instant dans l'imaginaire de cette idée, levant les yeux au ciel, puis les ramenant en face de toi sur cette peau brûlée que tu découvres seulement. Ouais, il te faut parfois du temps avant de te décider à détailler réellement les personnes qui t'entourent. Tu découvres d'ailleurs des traits fins et agréables sous la cicatrice qui lui mange une partie de son visage.

« Pas tout à fait, réponds-tu à sa demande sur ton rôle, amusé par ses propositions. Disons plutôt que je vais joyeusement enlever ces vêtements pour faire plaisir à la cavalerie. »

Un peu plus original, non ?
avatar
INFORMATIONS

ft. : Sabo - One Piece
Métier : Tatoueur
Messages : 31
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze


pensée éphémère ft— LAINS

Alors tu n'es pas le seul, ce n'est vraiment pas un rêve. D'un côté, ça te rassurait car tu n'étais pas réellement fou à lié, car c'était bien pour ça que tu n'étais pas réellement toi-même depuis le début. L'incertitude : tu ne peux pas piffrer ça. il n'y a que la vérité qui compte et la seule qui commence à être confirmée est celle de Goldanation et des joueurs maudits. Passons, ce jeune inconnu enchaîne en pensant à une émission de téléréalité ; chose tellement probable que ça te faisait doucement rire. Il en a dans le crâne et ça te plaisait bien. T'avais oublié ce côté relationnel et humain depuis que tu es ici. Bon certes, ça fait à peine quelques jours mais tout de même, un rien peut te faire doucement désespérer, au moins de ne plus croire à grand chose.

- Le paradis des enfers, en somme.

Jouons sur les mots. Toi, t'as cherché cet enfer mais pas en arriver jusque-là. La conversation s'enchaîne et tu doutes sur ce que tu viens d'entendre. Tu t'étais apprêtée à boire délicatement ton mojito mais la révélation sur son métier t'avait fait un bel error.exe .

- .... Hein.

Il se déshabille pour le fun, juste pour faire plaisir à des inconnus. Offrir son corps à la science ... Non, à l'humanité ... C'est ...

- Ah. Ahhhhhhh. C'est un métier comme un autre.

Tu restes impassible mais mentalement, ça ressemblait plutôt à "WHAT THE FUCK MAIS QU'EST CE QUE C'EST QUE CA, GENRE IL BALANCE SON SLIPBARD DANS LE PUBLIC COMME CA ?" mais tu tentais de garder ton calme ... Calmement, doucement ... Sauf qu'un pouffement s'échappait de tes fines lèvres. Et merde, grillé. Autant masquer la chose par autre chose. T'appelles une serveur en désignant ton verre pour en quémander un second.

- Parce que je suis un gars sympathique, je t'offre un verre. J'espère que t'apprécie le mojito et que tu n'es pas trop sensible à l'alcool.

Sinon, il risque bien de se casser la gueule durant son spectacle, non ? Ca serait drôle à voir, vraiment très drôle. Enfin non, c'est ce gars qui a cette capacité de rendre la situation amusante. Est-ce qu'il fait parti de la même familia que toi ? Ca serait très intéressant. De toute manière, qu'est-ce que ça fait si il fait parti d'une autre familia ? Vous allez vous taper dessus comme des gamins ? T'en doutes fortement (sauf si tu as beaucoup de gramme d'alcool dans le sang).

- J'm'appelle Orion, et j'ai plutôt tendance à déshabiller les gens pour leur faire faire de jolis dessins sur leur peau ... Un peu comme sur tes mains.

Tatouage, belle profession.
code by nutty   ??? mots—  color #BBDEE5
avatar
INFORMATIONS

ft. : Trafalgar Law
Métier : Strip-teaser
Messages : 21
Date d'inscription : 23/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
ft. Orion
Pensée éphémère, sans conviction

Tu te demandes combien de personnes, comme vous, se sont retrouvés dans cet endroit après le téléchargement de Goldanation. Beaucoup, sûrement. Après tout, ils n'ont pas pensé à préciser « Risque de disparition dans un monde parallèle » dans la description de l'application. Rien que pour ça tu leur mettras une mauvaise notation. Si tant est que tu sortes un jour de là.
Même si tu ne t'en inquiètes pas vraiment pour le moment, tu penses quand même à tes proches qui doivent se demander où tu es passer – ou en train de fêter ta disparition, tu ne sais pas trop. Tu penses aussi à ton patron qui va sûrement te virer pour cette longue absence. D'ici là tu te seras peut-être fais un nom assez célèbre dans le show business pour gagner ta vie autrement.

« Ouais, on peut dire ça. Enfin, j'imagine que si tu te retrouves ici, c'est que tu avais une raison de télécharger ce truc, non ? »

Tu dis ça, mais toi tu n'en avais aucune, à part faire suer le monde. Seulement, tu sais que tout le monde n'est pas aussi réfléchi que toi, alors peut-être avait-il une raison un peu plus intelligente que la tienne.

Après avoir abordé le sujet de ta nouvelle occupation, tu laisses le temps à ton camarade de comprendre de quoi tu parles, te délectant de son incompréhension. Il tilte finalement et tu as l'impression de voir une petite ampoule s'allumer au dessus de sa tête. Il tente de garder contenance, mais tu comprends bien qu'il ne doit pas être aussi calme intérieurement. Il pouffe, alors tu souris à ton tour.

« C'est particulier, tu peux le dire, mais ça me semble assez amusant. D'ailleurs, tu sauras qu'il vaut mieux éviter les maquilleurs et autres stylistes. Ils n'ont pas l'air très nets. »

Tu as bien eu l'occasion de le découvrir en rencontrant des nouveaux collègues. Heureusement, tu es parvenu à leur échapper pour ton premier essai, parce que tu n'oses pas imaginer ce qu'ils te feront subir les fois prochaines. Ta maquilleuse, une folle aux cheveux roses bonbons, te semble particulièrement pas fréquentable.

Le blond hèle de nouveau une serveuse et t'indique qu'il t'invite à boire un verre. Tu n'es pas fan du goût des alcools, mais cela ne t'empêche pas d'en boire de temps en temps – et même d'en abuser, parfois. Et puis, dans ce genre de cocktail, ça passe plutôt bien, alors tu prends l'invitation avec plaisir.

« Ça ira. Ça me donnera peut-être une assurance supplémentaire ou au contraire je trébucherai sur mes vêtements. »

Tu sais parfaitement qu'un verre ne suffira pas à te rendre saoul, mais tu apprécie la plaisanterie.

Ah, tu apprends le nom de ton interlocuteur. Effectivement, vous ne vous étiez toujours pas présenté, il devait être temps.
Orion. Ce nom te rappelle les histoires mythologiques que tu lisais quand tu étais adolescent. Tu espères pour lui qu'il est capable de reconnaître la constellation dont il porte le nom. En tout cas, tu es heureux de découvrir son métier : tu as toujours eu une affection particulière pour les tatouages et pour ceux qui les réalise à l'aide de leurs petites mains.

« Tatoueur alors ? J'ai eu l'occasion de rencontrer quelques uns de tes collègues, comme tu peux le remarquer. Les mains ne sont qu'une petite partie de tout ce que j'ai, mais je suppose que tu auras l'occasion de voir les autres, dis tu avec un clin d'oeil. »

Oui, quand tu seras un peu moins habillé.
Tu ne t'es toujours pas présenté d'ailleurs, n'oublies pas.

« Au fait, moi c'est Lains. Enchanté de te rencontrer, Orion. »
avatar
INFORMATIONS

ft. : Sabo - One Piece
Métier : Tatoueur
Messages : 31
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze


pensée éphémère ft— LAINS

La question qui pique, la question qui fache, (la question hot) celle qui se trouvait dans le fameux questionnaire à remplir avant d'arriver ici. Pourquoi t'as télécharger ce truc ? Tu hausses doucement des épaules.

- Si je dois reprendre la réponse du questionnaire : pour des raisons personnelles.

Tu ricanes doucement en portant ton verre vers tes lèvres.

- C'est juste pour le fric, en soi. Par curiosité aussi. Résoudre ce mystère ? Pareil.

Il faut dire que lorsque le gouvernement n'a même pas réussi à avoir d'informations là-dessus, ou même à craquer l'application : c'est qu'il doit y avoir quelque chose de bizarre là-dedans. Est-ce une affaire mondiale ? Une affaire politique ? Un système venant du darkweb ? Tu pourrais presque y croire mais tu n'as pas de preuve concret ... Quoi que, qu'est-ce qui est concret ici ?

- Je réfléchis trop, ta raison doit être similaire. Tu te sens heureux et riche, maintenant ? J'en doute. Nous ne sommes même pas riche, on a que des jetons qui font office de ... "richesse" et on est obligé de se battre pour savoir qui a la plus grosse. Quel mensonge ... Goldanation me déçoit.

Tu poses ton verre et tu viens dévorer quelques olives noires que la serveuse a gentiment proposé en même temps que l'appéritif. D'ailleurs, une seconde demoiselle vient à déposer le deuxième mojito sur la table.

- Enchanté, Lains. Et bien écoute, je vais me faire un plaisir de scruter ton corps dans les moindres détails. Non pas pour tes petits pectoraux et le spectacle ... Mais pour ce qui est dessiné dessus.

Tu précises quand même au cas où il s'imaginerait des choses. T'es pas contre ce genre de détails (et tu adorais squatter le Moulin Rouge pour ça) mais ... Tu viens à peine de le rencontrer donc on ne sait jamais à quoi s'attendre.

- Si on se dit dans quelle familia on appartient, est-ce que tu crois que c'est une raison de s'entretuer ? Ou de se battre, je dis les choses peut-être un peu violemment.

Tu tentes quand même, on ne sait jamais.

- On m'a attribué Jynx.

Bon ok, tu n'avais pas froid aux yeux. Tu fais ça aussi pour mettre ce cher Lains dans la confiance. T'es pas un enfoiré pour le moment, t'as aucune raison de le tabasser ou autre. Et puis qui sait ; il n'est peut-être pas intéressé par ces histoires de familia. Par contre toi, l'idée de diriger un groupe pour en faire quelque chose d'intéressant ... Ce n'est pas une idée mauvaise pour toi. Jynx entre tes mains ? Pourquoi pas ... Mais ça risque d'être compliqué.
code by nutty   ??? mots—  color #BBDEE5
avatar
INFORMATIONS

ft. : Trafalgar Law
Métier : Strip-teaser
Messages : 21
Date d'inscription : 23/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
ft. Orion
Pensée éphémère, sans conviction

Quand Orion te donne l'une des réponses proposées du questionnaire : pour des raisons personnelles, tu hausses les épaules comme pour signifier que tu n'insisteras pas. Chacun ses raisons, après tout. Cependant, il fini par te les donner quand même : argent, curiosité. Comme tout le monde, sûrement. Personne n'a pu être forcé d'appuyer sur le bouton, de toute façon, même si personne ne s'attendait à se retrouver carrément projeter dans un autre monde.

En tout cas, tu comprends bien ce qu'il veux dire. Tu ne te sens en effet ni riche, ni particulièrement heureux. Ceci dit, tu n'es pas intéressé par la richesse et quitte à être ici, tu as envie d'en profiter pour t'amuser. De plus, tu n'attendais rien de cet endroit, alors tu n'es pas spécialement déçu, juste surpris et un peu déconnecté de tout ça.

« Tu sais, je pense que tu viens de résumé exactement la vie d'un riche. Être constamment en compétition avec les autres et en vouloir toujours plus. »

La guerre de la plus grosse, comme il l'a si bien dit. L'être humain est ainsi, à ne jamais se contenter de ce qu'il a ou de ce dont il a besoin. Quand on a rien, on est frustré par ce qu'on voudrait avoir et quand on a tout, on ne se satisfait de rien.

« Mais détrompe toi, j'ai croisé quelques personnes qui semblaient assez satisfaites d'être ici. »

Tu songes à ta colocataire qui semble se croire dans une colonie de vacances. Elle était déjà habitué à la richesse ceci dit, c'est peut-être pour cette raison qu'elle se sent si joyeuse, même si tu ne comprends pas vraiment en quoi une riche peut avoir besoin de Goldanation. Avoir toujours plus, comme ce que tu pensais plus tôt ?

« Personnellement, j'avoue que je n'avais même pas prévu de trouver quoi que ce soit. J'y croyais pas en cette histoire d'application et je me suis juste dis que ce serait l'occasion de prouver qu'il s'agissait d'un fake. »

D’un sourire, tu remercies la serveuse qui t'apporte ton verre et en profite pour goûter un des gâteaux apéritifs qui a été amené. Tu passes un bon moment, indéniablement.

« Évidemment. Je ne doute pas de ton intérêt… artistique. »

Si Orion tente de clarifier votre conversation, toi tu t'amuses allègrement de ces sous-entendus. Ce n'est qu'un jeu pour toi et tu aimes flirter pour le plaisir. Tu sais que tu n'iras pas plus loin de toute façon. Ce n'est pas que le blond n'est pas intéressant, mais tu as déjà quelqu'un, même si es bien loin de l'être aimé à présent.

Il aborde le sujet des familia et tu dois avouer que c'est à peine si tu y pensais encore à cette histoire. Tu ne te sens pas tellement concerné par ce détail, pour le moment.

« Je suis à Hypnos, dis tu après qu'il t'ai avoué être à Jinx. Honnêtement, je ne m'intéresse pas beaucoup à tout ça. Je ne suis même pas sûr d'avoir compris à quoi servent ces groupes, mais j'ai l'impression de me retrouver dans un genre de gang de lycée. »

Tu ne sais même pas pourquoi tu te trouves dans ce groupe en particulier. Il y a sûrement un lien avec le questionnaire d'entré auquel tu as du répondre, mais tu ne t'es pas encore trouvé tant de point commun avec les autres Hypnos que tu as rencontré.

« Je vois pas d'intérêt de se battre pour ça, mais si tu tiens à ce qu'on se tape dessus en roulant sous la table, ça peut peut-être s'arranger avec quelques verres en plus. »

Tu dis ça, mais tu n'as pas l'alcool mauvais. Généralement, tu es juste plus désinhibé que d'habitude – ce qui n'est pas peu dire.

« La seule chose qui m'inquiète avec les familia, c'est d'avoir une hiérarchie. J'aime pas spécialement obéir aux ordres. »
avatar
INFORMATIONS

ft. : Sabo - One Piece
Métier : Tatoueur
Messages : 31
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze


pensée éphémère ft— LAINS

T'as l'impression qu'une partie de la conversation partait un peu en freestyle. Après, ce n'est qu'une impression, rien de plus. C'est pas avec un deuxième verre de Mojito dans le sang que tu vas partir loin, que tu vas faire des actes que tu vas regretter par la suite. Il faut plus que ça pour t'emmener loin, très loin d'ici. Tu n'es pas étonné d'entendre que certaines personnes soient ravis d'être ici, pour les addicts d'argent et de jeux : c'est tout à fait normal, c'est un paradis entier. T'aimes bien les jeux mais pas au point de claquer toute ta thune dedans. Le fait d'entendre que Lains

- Ahhh ... A-ah ah oui. Non mais sincèrement, je suis vraiment tatoueur, faut pas croire. J'ai peut-être pas de tatouage sur moi mais c'est mon métier.

Tu t'enfonces grave, Orion. Certes, les tatoueurs ont pour la grande majorité des tatouages sur leur corps, afin de témoigner cette passion qu'est l'art sur le corps humain. Mais ce n'était pas ton cas, alors ça pourrait en surprendre plus d'un. Certes, ok, t'étais aussi curieux de voir comment Lains va se débrouiller sur scène, mais ... Mais voilà.

Hypnos, alors vous n'êtes pas dans la même famille. Tu ne sais pas si une guerre pourrait avoir lieu entre deux familias, ça serait vraiment dommage. Tout dépend qui est la personne qui va diriger le clan : un connard ou un simplet. Toi ? T'es un peu entre les deux. A quoi bon provoquer les autres familias ? Comme le dit si bien Lains, quel est l'intérêt de ces groupes ?

- Bonne question. Peut-être pour mieux dominer ... Un peu comme les Yazuka ? En vrai, j'en sais rien. Mais ça serait intéressant de pouvoir contrôler des personnes au gré de ses envies.

C'est là que tu t'opposes légèrement à Lains. Tu te la joues dominateur, toi qui regarde ta main gauche légèrement marquée de tes traces brûlées. Devenir le dirigeant des révolutionnaires, ou le dictateur des âmes en peine : tout dépend de qui se tiendra en haut des marches. Et les parrains qui dominent chaque familia sont ceux qui ont le plus de chance de diriger Goldanation ... Rien qu'à cette pensée, t'en frisonnes. Tu laisses échapper un soupir avant de jouer avec tes cheveux d'une blondeur trop pure pour être vraie.

- Bref, autant profiter du moment présent. J'me suis jamais senti aussi vivant que maintenant. Tu le commence quand, ton show ?

Ne t'enfonces pas plus que tu ne l'es déjà, Orion. Ce deuxième mojito te met légèrement de bonne humour, histoire de te remettre la pêche comme il faut. T'étais là pour ça de base, non ? Arrête de trop penser, ça ne changera rien à la situation.

- Je paris ... 100 jetons que tu feras crier au moins une dizaine de femmes ici. Et ... peut-être 3-4 hommes ?

Autant jouer un petit peu. C'est bien pour ça que Goldanation existe, non ?
code by nutty   ??? mots—  color #BBDEE5
avatar
INFORMATIONS

ft. : Trafalgar Law
Métier : Strip-teaser
Messages : 21
Date d'inscription : 23/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
ft. Orion
Pensée éphémère, sans conviction

La conversation suit son cours d'elle-même, sans que tu n'es l'impression d'en perdre le contrôle, ce qui n'est vraisemblablement pas le cas d’Orion. Son air gêné t'amuses, mais tu ne t'en moques pas pour autant. Tu sais que c'est un risque fréquent quand tu joues à ce genre de jeu : être pris au sérieux. Quand les personnes sont gênées, encore, ce n'est pas bien dérangeant, tu n’as qu'à rassurer l'autre sur tes intentions ou laisser planer le doute. Quand tu tombes sur des personnes qui prennent la perche pour te draguer lourdement ou te faire des propositions obscènes, par contre. Ils gâchent toute la subtilité du jeu.

« Je te crois, ne t'inquiète pas. Regardes, je te dis que je travaille dans le strip-tease, pourtant je suis habillé , dis-tu en reprenant sa logique. »

À l'inverse de toi, Orion semble plus intéressé par l'idée de diriger sa famille. Il faut bien des personnes à l'âme de leader pour diriger pour les suiveur. Toi tu es simplement du genre à préférer l'indépendance, malgré que tu aimes vivre en groupe. Disons que tu ne suis les ordres que lorsque tu es d'accord avec ces derniers ou que tu y trouves un intérêt particulier – genre, quand ton patron te donnais des ordres, tu y obéissais au mieux, parce que c'est lui qui détenait ta paie.

Pour cette raison, si un jour les familia entre en compétition un peu trop virulente – à comprendre, quand elles se taperont dessus, parce qu'avec l'appât du gain, tu ne serais pas étonné que ça parte en cacahouète, sans avoir besoin d'alcool – tu espères qu'on ne t’obligera pas à participer. Ça peut être amusant de se batailler avec les autres, mais de là à faire une guerre, tu t'en passes.

« Pouvoir contrôler les gens, ok, mais pour en faire quoi ? »

Les gens sont souvent avides de grandeur sans même savoir ce qu'ils en feraient une fois obtenue. C'est aussi parce que tu en as conscience que tu ne cherches pas à devenir un leader. Qu'est-ce que tu pourrais bien faire de tout ce monde à tes ordres ? Leur faire essayer de battre le record de la plus grande pizza du monde ? Certes, l'idée est tentante, mais ce ne serait quand même pas très intelligent. Enfin, tu sais que les personnes qui donnent des ordres ne sont pas nécessairement très malins et que leurs idées ne le sont pas toujours non plus. Rajoutons la richesse à l'équation et autant les idées peuvent devenir très réfléchies, autant les objectifs derrière sont souvent moins louables.

« Toi qui avait l'air au bout de ta vie tout à l'heure. Je suis donc d'un tel réconfort ? »

Tu portes ton verre à tes lèvres et avale la première gorgée de ta boisson, profitant du goût qui empli ta bouche.

« Disons que j'ai encore… cinq minutes à t'accorder. »

Le temps pour toi de finir ton verre avant de rejoindre la scène. Tu n'as plus tellement envie de partir maintenant que tu as trouvé une conversation intéressante, mais tu es persuadé que vous aurez d’autres occasions de vous revoir. De toute façon, vous êtes tout les deux coincé ici, jusqu'à nouvel ordre, bien que Goldanation soit assez vaste.

« Oh, monsieur est joueur, dis-tu en réponse à son pari. Je pari autant qu'une dizaine de femme et peut-être 2-3 hommes vont se battre pour mon pantalon. »

Tu lui offres un large sourire. Tu ne peux pas vraiment prédire quel succès tu auras une fois sur scène, surtout pour une première représentation. Cependant, tu es bien décidé à leur offrir le grand jeu, histoire de bien commencer et de te montrer à la hauteur de ce pari. Autant tu ne cours pas spécialement après l'argent, autant les jeux et les paris s’amusent assez.
avatar
INFORMATIONS

ft. : Sabo - One Piece
Métier : Tatoueur
Messages : 31
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze


pensée éphémère ft— LAINS


Ce gars avait le don de te foutre dos au mur, tu ne sais pas si tu dois en rire ou en pleurer de désespoir. T'imaginais trois secondes tout ceux travaillant dans le domaine du spectacle jouer H24 leur propre personnage, à s'habiller avec des vêtements aussi loufoques que leur propre rôle. T'as juste voulu te défendre et tu te sens toujours obligé de te justifier, qu'importe les situations ... Sauf la dernière. Tu finis ton mojito, ce cocktail se boit comme un petit lait, tu pourrais presque en redemander mais c'est à tes risques et périls. A la question du pourquoi diriger le monde, tu savais parfaitement quoi répondre.

- Des choses que t'es incapable d'accomplir tout seul. Après, tout dépend de si tu as la confiance de ta team ... Ou si tu règnes dans la plus grande des dictatures.

Tu ne sais pas trop dans quel camp te mettre, mais t'as du mal à obéir au monde entier. Donc diriger une familia te paraît complètement raisonnable, pas impossible .. Enfin, t'y crois. Pour en revenir à la situation, à ce qui est présent maintenant ... Oui, t'es mieux.

- Je me sens rassuré de savoir que je ne délire pas, sinon j'étais prêt à partir en dépression, là.

On peut dire que tu es rassuré : t'es pas seul, tu délires pas, c'est pas une illusion, t'es pas le seul à être aussi déboussolé et malgré la situation .. Tu viens de comprendre que tu pouvais te permettre des petites folies sans trop te tracasser l'esprit. Alors tu souris.

- 5 minutes seulement ? Déçu.

Tu lâches un petit rire détendu, mêlé entre la musique d'Electro Swing et d'autres rires de joie dans le cabaret. T'as toujours aimé parlé avec le monde qui t'entoure, Orion. Les soirées ? T'aimes ça, la situation faisait que tu n'avais plus tes repères. Maintenant, tu en as un et il s'appelle Lains.

- Je ne me bats que pour du jean Levis, désolé frère.

Clin d'oeil amical avant d'observer les personnes qui vous entourent. T'es pratiquement sûr que les joueurs se mêlent aux hologrammes. T'as sa parole donc t'es prêt à dégainer à tout moment ton smartphone pour faire le virement comme t'irais rembourser un pote avec paypal.

- On ne compte pas les hologrammes, hein ? Ca serait beaucoup trop facile d'exciter une simple image.

Tu ricanes doucement. Tu sais que ton pari est débile, que ce genre de spectacle doit être fortement apprécié ici mais ... t'as toujours été mauvais joueur. Non pas dans le sens où tu n'acceptais pas la victoire, mais que tu n'avais pas beaucoup de chance dans la vie. Mais c'est la bonne humeur qui te fait faire lancer des défis.

- Pourquoi avoir choisi cette voie ? T'en faisais déjà avant d'arriver ici ou bien ?

Ou bien c'est plus complexe que ça ?

- J'n'ai rien contre les gens qui amusent la galerie d'une certain façon, mais ça m'a toujours interpellé.

Tu grattes ta joue, car tu n'avais plus aucune goutte d'alcool dans ton verre.
code by nutty   ??? mots—  color #BBDEE5
avatar
INFORMATIONS

ft. : Trafalgar Law
Métier : Strip-teaser
Messages : 21
Date d'inscription : 23/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze
ft. Orion
Pensée éphémère, sans conviction

Il te paraît évident que quand on souhaite être à plusieurs, c'est pour accomplir ce qu'on ne peut faire seul, ainsi la réponse du blond ne répond nullement à ta question. Surtout que les possibilités qui s'offrent à nous sont extrêmement vastes, dans ces cas là. En revanche, il est vrai que tout peut dépendre de la bonne volonté de ces personnes à obéir. C'est certainement ce qui est le plus difficile à contrôler quand on est à la tête d'un groupe. En tout cas, tu es intrigué par les plans d'Orion. Un jour, peut-être, tu auras l'occasion de dire ce que tu en penses. S’il parvient à ses fins, du moins.

« Eh bien, je te souhaite du courage. Je pense que tu auras au moins besoin de ça. »

Quant à toi, tu ne sais pas qui pourrait devenir ton parrain, puisque tu ne crois pas acquérir un jour cette place, tu espères juste qu'il ne sera pas trop casse pieds. Tu te demandes tout de même s'il existe des règles particulières aux familias. Tu devrais t'informer un peu plus sur ce monde, mais tu n'y es pas tellement motivé.

Quand tu as débuté cette conversation, tu n'avais pas d'intentions particulières, mais tu es plutôt satisfait d'avoir rendu ce gars un peu mieux. Tu pourras dire que t'as réalisé ta bonne action du mois. Et puis, tu dois dire que tu es assez rassuré toi aussi, de voir que tu n'es pas le seul type paumé à débarquer ici et à ne pas comprendre grand-chose à ce qui t’entoure. T'as beau prendre tout ça à la plaisanterie, ça ne t'empêche pas de te poser parfois des questions.

« Eh oui, je suis un homme occupé, lances-tu d'un ton dramatique, en réponse à la déception de ton camarade. Mais on aura sûrement l'occasion de se revoir. »

Tu l'espère en tout cas, parce que tu n'as pas encore trouvé grand monde avec qui avoir une conversation intéressante. Tu ne sais pas spécialement où tu pourrais le trouver, mais tu supposés que vous finirez par vous croiser de nouveau. En particulier s'il aime côtoyer ce genre d'endroit.

« J'ai jamais eu les moyens pour cette marque, navré. Une prochaine fois, peut-être. »

Tu lui lances un sourire et termine ton verre d'une traite - même s'il n'en restait pas grand chose. Votre pari t'as donné la motivation pour le show qui va suivre. Tu es bon joueur, mais quand tu te lances dans un jeu tu le fais à fond.

« J’ai encore du mal à me faire à ses histoires d'hologramme. Enfin, ils sont de bonne compagnie quand on se sent seul. Mais ouais, ça marche. On compte que les joueurs. »

Tu te demandes un instant comment vous allez pouvoir différencier les vrais types des faux, en fait. Tu supposes que les hologrammes paraîtront toujours moins naturels qu'une personne réelle, même si toi tu serais sûrement bien incapable de les différencier dans une foule. Tu l’observes pas assez les autres pour faire se genre de distinction. Tu as juste le flair pour trouver les personnes susceptibles de t'intéresser, comme quand tu t'es dirigé vers Orion.

Un rire t'échappe quand tu l’entends demander si tu faisais déjà ce métier avant. C'est surtout de te dire qu'encore une fois t'as fais les choses au pif et pour plaisanter, au lieu de te montrer un minimum sérieux. T'es juste un troll, dans ce monde.

« Nan. Avant, j'étais plus ou moins à la place de ces gens là, dis tu en pointant la serveuse qui vous avait servi du doigt. Sauf qu'à défaut de travailler dans un cabaret, je servais dans un café. Là ce métier, c'est juste une lubie. »

Classe, non ? Bah, c'était mieux que rien.

« Et toi ? T'as toujours été tatoueur ou ça t'es venu d'un coup ? »
Contenu sponsorisé
INFORMATIONS




Page 1 sur 1


Sauter vers: