AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bite the dust ◈ G. Mae Priest
avatar
INFORMATIONS

ft. : Mahiro Fuwa
Métier : Nettoyeur
Messages : 30
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze

Des bleus, des bleus, des bleus. Les gens sont des sauvages, par ici. Ils cachent des battes dans leur sac à dos. Sérieux, faut vivre dans le présent. Goldanation, c'est pas les states. M'enfin, tant pis pour le type, pas sûr que les maîtres entendent parler de lui à nouveau.



Le nettoyage à l'irlandaise.

Bref, never bring a bat to a fist fight.

Il pousse la porte de l'hôpital, pose ses fesses en salle d'attente. Ses côtes lui font mal. À tous les coups y'en a une qui s'est cassée. Il aurait bien envie de pousser une gueulante, mais dans l'hôtel-Dieu, il faut savoir la fermer. Le blond se contente de dévisager les patients qui défilent.

Et les infirmières, aussi.

Ça lui rappelle la dernière fois qu'il est passé sur le billard. Pleins de questions, pleins d'emmerdes, pour au final se retrouver encore plus baisé qu'à l'arrivée. L'expérience lui a valu une sacrée horreur des docs. D'ailleurs, un grand gars mince et imberbe s'approche, blouse blanche, tronche de cinquantenaire : l'archétype même du responsable de service qui se tape sa secrétaire, alors qu'il touche même plus à sa femme. Il l'invite à s'approcher, mais nan.

Pas question qu'une tête de con s'occupe de lui.

« Déso', je suis déjà pris en charge. » Allez hop, il faut choisir. Regard rapide parmi les différents médecins. « Par la p'tite demoiselle, là-bas. Elle a dit qu'elle arrivait dans un instant. » Le gars lève un sourcil étonné, mais vu la tronche de son potentiel patient, il insiste pas. Comme prévu, c'est bien le modèle commercialisé sans couilles.

Il s'en va. Bell le suit des yeux, tout discrètement. Et puis une fois dégagé, il se lève. Ça tombe bien, la victime a l'air pas trop occupée. C'est le moment de griller la clique de cancéreux et passer preum's sur le rafistolage.

Un pas, deux pas, plus de pas, et le voilà qui s'arrête devant passe-partout.

« Salut. Apparemment, faut que vous vous occupiez de moi. Simple formalité, hein. C'est par où, votre cabinet ? »

Eh ouais, ça vouvoie grave. Faut mettre les formes, avec les gens qui ont un doctorat.

Lol.
Hors-jeu

   
avatar
INFORMATIONS

ft. : suiren shibazeki - hibi chouchou
Métier : médecin
Messages : 12
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze


Bite the dust
Petit pas, cheveux qui vadrouillent dans le couloir à chacun de ses mouvements. Sur son torse, replié quelques dossiers dans lesquels Mae cherche tant que mal à y cacher son faciès. Comme pour s’aider timidement, s’éloigner de tous ce qui l’inconfortait dans son entourage et elle serre, un peu plus fort.

Ses yeux s’écarquillent grand, tous grand. Presque un sursaut représentatif dans l’intégralité de son corps lorsqu’on vient finalement l'intercepter d'une parole. Comment pouvait-elle espérer un seul instant, qu’en se promenant dans l’hôpital, personne ne viendrait lui adresser la parole ? Peut-être était plus rêveuse qu’elle n’en avait l’air. À moitié tête en l’air dans l’instant présent, Mae arrive tout de même à voir où était le problème, bien que ça ne l’intéressait pas et lui semblait d’ailleurs totalement faux.

« Hein euh oui. »

Je n’en suis pas si sûre.

Trois fois sa tête qui semble s’incliner sans aucune raison, le regard posé sur le sol. Ses cheveux qui viennent s’effondrer sur son visage jusqu’à ce qu’elle décide d’un simple mouvement de regrouper l’une des mèches derrière son oreille. Elle bafouille, des sons hésitant qui s’échappent bien qu’aucun mot ne semble vouloir se formuler. Mae qui attise sa propre haine. Remonte bredouille, la tête qui s’élève un peu -mais pas trop. Toujours hésitante, bien qu’elle agisse de cette même manière.

Sans même prendre de nouveau la parole, aucun autre mouvement de parole existant. Elle lui tourne le dos jusqu’à piétiner jusqu’à une porte entrouverte un peu plus loin. Mae n’avait pas prévu de s’occuper immédiatement des consultations, mais elle pouvait difficilement refuser dans l’idéal du métier, car de toute manière, elle n’avait rien d’autre à faire.

Elle finit par entrer dans son bureau. S’arrête. Silencieuse.

Puis reprend le pas comme si rien ne c’était passé avant de s’installer sur sa chaise. Ses papiers en main déposée face à elle, bien qu’elle ne pouvait pas nier les préférés à l’être humain qui existait.

« … Pourquoi êtes (léger silence, elle se repositionne sur son siège) la raison de votre venu aujourd’hui ? »

Instinctivement, son regard fuit.

GUESS THAT WOMAN DON'T WORK FOR FREE
+ PHARAOH  LEAP
avatar
INFORMATIONS

ft. : Mahiro Fuwa
Métier : Nettoyeur
Messages : 30
Date d'inscription : 21/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Bronze

Cool, ça a marché.

Ils sont trop cons dans cet hôpital.





Il précède la naine dans son bureau, se met à l'aise. Son regard se perd un peu sur la déco', qui n'a rien d'exceptionnelle. Finalement, c'est à la doc' qu'il donne toute son attention. Elle a l'air toute tendue, toute gênée.

C'est mignon.

« Pour taper la discute ? »

Petit silence.

Ouais bon, ok, il va pas la mettre plus mal à l'aise, sinon c'est elle qui va finir malade.

« Pour être ausculté. J'ai eu, euh.. un accident. » Son petit train en a percuté un autre. L'autre chauffard a fini par y passer, mais il a abîmé sa carrosserie. « Bref, j'ai mal aux côtes, et je pense que mon épaule est déboîtée du côté droit. C'est con, je suis droitier. »

Il hausse les épaules. Ou pas, en fait. Il grimace, douleur vive.

« Vous pouvez m'arranger ça ? Pas besoin de questionnaire santé, hein. » Il a un autre train à prendre.

Le bond croise les jambes. Plus vite c'est plié, mieux c'est. Manquerait plus qu'il doive se taper de la paperasse, m'enfin ils sont à Goldanation, nan ? Les trucs chiants, c'est pas censé exister ici.

« Ah, sinon, vous avez une machine à café ? »

A défaut de pouvoir s'en griller une.
Hors-jeu

   
Contenu sponsorisé
INFORMATIONS




Page 1 sur 1


Sauter vers: